Gustav Klimt, 150 ans après sa naissance

Le parfum de scandale qui a accompagné la carrière de Klimt de son vivant, est toujours présent à l’évocation de son nom.

 

La célébration des 150 ans de sa naissance est l’occasion de parcourir les différents jalons de sa vie. C’est aussi le moyen de découvrir la vie intime de ce peintre, grand amateur de femmes, qualité indispensable à tout artiste de renom.

 

Gustav Klimt, Le Baiser, 1907-1908.
Huile, argent et or sur toile, 180 x 180 cm.
Österreichische Galerie Belvedere, Vienne.

 

Gustav Klimt, Portrait d’Emilie Flöge, 1902.
Huile sur toile, 181 x 84 cm.
Historisches museum, Vienne.

 

Se libérant des codes artistiques conservateurs de la Vienne impériale, Klimt révèle les corps élancés des femmes, sans entraves. Il a sans aucun doute été fasciné par les femmes et a d’ailleurs réalisé de nombreux portraits féminins. Même dans ses toiles chatoyantes représentant des couples, l’homme a toujours le visage caché tandis que la femme fait face aux spectateurs.

 

L’exposition de la Neue Galerie à New York met en lumière un peintre en rupture avec son époque, qui a osé exprimer sa rébellion envers les esprits bien pensants. Vous pouvez vous familiariser avec Klimt en parcourant ce livre d’art, disponible en version papier et ebook.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s