Rêves orientaux

Les Mille et une nuits. Lorsque l’on entend ce nom, on pense moins aux contes, à l’ouvrage littéraire, qu’aux charmes et à la moiteur de l’Orient qui font rêver tout amateur de voyages et d’exotisme.

Tout le monde connaît le livre même si on ne l’a pas lu, surtout par le biais du cinéma et des séries télévisées. Ali Baba, Schéhérazade et les quarante voleurs passent chaque année à la télé au moment des fêtes de Noël, sous les traits de Thierry Lhermitte et Gérard Jugnot. Les moins de trente ans connaissent parfaitement ce qui arrive aux quarante voleurs, tout comme la formule magique d’Ali Baba pour ouvrir la grotte remplie de richesse, grâce à quelques membres de la bande du Splendid, tandis que pour les générations précédentes, Ali Baba restera toujours Fernandel.

Image
Idat Rubinstein et Vaslav Nijinski par George Barbier (1913)

Je ne peux m’empêcher de penser aux Mille et une nuits lorsque je regarde les épisodes d’Angélique marquise des Anges, surtout au moment où Michèle Mercier est faite prisonnière par le sultan du Maroc ou vendue sur le marché d’esclaves de Malte et que Robert Hossein vient la sauver,. Tout le soufre de l’Orient, l’activité marchande, les senteurs capiteuses, les regards mystérieux des femmes voilées, la chaleur ambiante existant dans ces films m’inspirent les mêmes pensées que lorsque j’évoque les Mille et une nuits.

Les versions cinématographiques de ce livre sont souvent assez fidèles à l’érotisme présent dans certains contes. Ce côté sulfureux a d’ailleurs participé au succès de l’ouvrage ; il allait de pair avec l’idée générale que l’on avait alors de l’Orient et de ses charmes interdits.

Image
Le Songe de Corsou par Lecomte de Nouy, 1875.
Musée Goupil, Bordeaux.

Ayant bien conscience que le contenu de l’œuvre, qui est quand même un chef-d’œuvre littéraire, est sans doute fort différent que l’image que nous nous en faisons, il serait sans doute plus raisonnable de se fier à la remarquable exposition de l’Institut du monde arabe.

Jusqu’au 28 avril, vous pourrez découvrir les secrets de chaque conte. Auparavant, pour vous familiariser au sujet, vous pouvez parcourir les pages de ces livres sur les arts de l’Asie centrale, de la Perse ancienne et de l’Islam, et ainsi découvrir quelques trésors orientaux.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s