Hokusai, Le Fuji par temps clair, de la série « 36 vues du mont Fuji », vers 1830, estampe. 36,8 x 25,5 cm. British Museum, Londres.

Hokusai et Hiroshige : une vague de paysages !

Hokusai, Grande Vague de Kanagawa, de la série « 36 vues du mont Fuji », vers 1830, estampe. 25.7 x 37.9 cm. The Metropolitan Museum of Art, New York.
Hokusai, Grande Vague de Kanagawa, de la série « 36 vues du mont Fuji », vers 1830, estampe. 25.7 x 37.9 cm. The Metropolitan Museum of Art, New York.

Katsushika Hokusaï (1760-1849) et Andô Hiroshige (1797-1858) se sont rendus célèbres grâce à leurs estampes qui ont conquis l’Orient et l’Occident. L’estampe – aussi appelée ukiyo-e et signifiant littéralement « images du monde flottant » est une technique de gravure sur bois qui permet de produire des images bon marché et facilement diffusables. Si cette technique existe depuis le XIIIe siècle, c’est vers le milieu du XVIIe siècle que les premiers sujets profanes apparaissent. Que ça soit Hokusai ou Hiroshige, les deux artistes ont débuté en gravant des estampes sur les thèmes classiques de l’époque : geisha, acteurs, guerriers, sumo

Pourtant, nos deux maîtres vont très vite réinventer le genre de l’estampe en renouvelant les thèmes traditionnels. C’est en mettant la nature à l’honneur, à travers la reproduction de paysages, qu’ils vont se révéler ! Souvent délaissé – car au second plan – le paysage servait toujours de fond à la représentation de personnages, de scènes de vie. Désormais il est traité comme un sujet à part entière.

Hokusai, Le Fuji par temps clair, de la série « 36 vues du mont Fuji », vers 1830, estampe. 36,8 x 25,5 cm. British Museum, Londres.
Hokusai, Le Fuji par temps clair, de la série « 36 vues du mont Fuji », vers 1830, estampe. 36,8 x 25,5 cm. British Museum, Londres.

C’est Hokusai qui commence avec sa célèbre série des « 36 vues du Mont Fuji » (qui comprend en fait 46 estampes) représentant la célèbre montagne entre 1831 et 1833 ; et cela, au fil des saisons, selon différents points de vue, à différents moments de la journée. Elle conquit immédiatement le public. Les couleurs – avec le célèbre bleu de Prusse –, les représentations de la lumière, les différents angles de vue, les cadrages et les tracés de l’artiste séduisent. La célèbre Grande Vague de Kanagawa est l’une des premières estampes de cette série. Ce mont perpétuellement enneigé, cette montagne sacrée inspira également Hiroshige :

« Le maître Hokusai publia avant moi une série des Cent vues. Il y a transformé le mont Fuji et la nature pour y créer son monde à lui. Or moi je ne peux que copier la nature des choses. Ainsi mes œuvres sont comme des photographies. »

Hiroshige est un artiste voyageur. Tout au long de sa carrière, il s’est donné pour objectif de dessiner son pays. Ses esquisses de voyages représentent le Japon du XIXe. Ses estampes sont très précises : des détails topographiques en passant par les scènes de vies rurales jusqu’aux paysages quasi vides, Hiroshige redonne vie à la nature.

Hiroshige, Le pont Yatsumi no hashi, de la série « Cents vues d’Edo », août 1856, estampe. 36 x 23,3 cm.  Hiroshige, Vue nocturne du quartier de Sarukawa-machi, de la série « Cents vues d’Edo », septembre 1856, estampe. 36,2 x 23,5 cm.
Hiroshige, Le pont Yatsumi no hashi, de la série « Cents vues d’Edo », août 1856, estampe. 36 x 23,3 cm.
Hiroshige, Vue nocturne du quartier de Sarukawa-machi, de la série « Cents vues d’Edo », septembre 1856, estampe. 36,2 x 23,5 cm.

Hokusai et Hiroshige ont inventé un nouveau genre qui va séduire au-delà des frontières. Le Japon, pour des raisons politiques, se voit obliger d’ouvrir ses portes à l’Occident. C’est ainsi que les artistes impressionnistes vont découvrir l’art de l’estampe et les paysages des maîtres japonais. Le titre de la fameuse toile de Monet, Impression, soleil levant, n’est-il pas un hommage au Japon, le pays du soleil levant ?

Pour découvrir les magnifiques œuvres d’Hokusai et d’Hiroshige plongez-vous dans les ouvrages publiés par Parkstone International.

buy-button-amazon

Advertisements

One thought on “Hokusai et Hiroshige : une vague de paysages !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s